Peinture monumentale rue Louis-Joxe, Nantes (Loire-Atlantique).

Peintures murales

Au XIXe siècle, la production picturale est essentiellement constituée de décors religieux dans les édifices de culte, répartie sur tout le territoire régional. Au siècle suivant, les décors peints apparaissent sur les murs extérieurs des édifices publics et privés. Des réclames sont peintes sur les pignons de bâtiments et des publicités, puis des trompe l’œil occupent les façades latérales d'immeuble au XXe siècle. Enfin, les grafs fleurissent sur toute sorte de murs dès la fin du XXe siècle, principalement sur le cordon littoral, sur le cours de la Loire et dans les centres urbains, comme Nantes et La Roche-sur-Yon, et au Mans dans une moindre mesure.

IVR52_20008500431XA.jpg

Choeur, travée droite, voûte, retombée nord-est, détail. Sur l'arc formeret nord, les roses des armes d'Ancenis (?) ont perdu leurs détails, tandis que ceux des Chabot sont bien conservés en cet endroit. Sur l'ogive, le vair du gironné des Belleville a disparu, tandis que le poignard d'argent chargeant le franc canton de gueules (ici en position senestre) est bien visible.

Peinture monumentale de l'église Saint-Christophe, à Mesnard-la-Barotière : hiérarchie héraldique

rue de la Vieille-Eglise

85

2000



Pour faire une demande de téléchargement haute définition, merci de compléter le fomulaire ci-dessous.

Date d'utilisation*

Du

Au

Les champs portant un * sont obligatoires.

Mention devant nécessairement figurer dans vos crédits photographiques : © Région Pays de la Loire – Inventaire Général. Prénom Nom du photographe, année de la prise de vue [,Nom de l’entité territoriale coproductrice]

Je reconnais avoir pris connaissance des Conditions Générales d’Utilisation.